Vous êtes ici : Accueil université > Mer Molécules Santé > Equipe ECO

Présentation

A- A+ Aa

Réseaux trophiques et contaminants en milieux marins côtiers et estuariens


Responsable : Professeur Laurent Barillé

Les zones côtières et estuariennes sont caractérisées à la fois par leur richesse biologique - vitale pour le fonctionnement des écosystèmes et leur exploitation à des fins économiques - mais aussi par leur exposition aux effets négatifs des activités anthropiques. Ces espaces sont les plus industrialisés et urbanisés de la planète, avec plus de 50 % de la population mondiale qui vit dans une bande littorale de 60 km.

L'équipe ECO privilégie deux thématiques : VasyMar et ContaMar.

VasyMar : réseaux trophiques des VASières intertidales, des mécanismes à la télédétection hYperspectrale.
Les membres du Mudflat Ecology Research Lab (MERL) étudient les écosystèmes benthiques, à travers l'analyse des mécanismes physiologiques au niveau des organismes, des transferts trophiques entre principaux compartiments trophiques (producteurs primaires, suspensivores, limnicoles) et des interactions spatiales à l'échelle de l'écosystème (télédétection).
Responsable: Laurent Barillé, Université de Nantes

ContaMar : réponse des réseaux trophiques aux contaminants émergents (nanoparticules, perturbateurs endocriniens ...).
Les membres de ContaMar étudient les perturbations causées par les contaminants émergents (perturbateurs endocriniens, nanoparticules...) à différents niveaux d'organisation biologique.
Responsable: Catherine Mouneyrac, UCO



Synthèse des champs disciplinaires de l'équipe ECO ainsi que
les niveaux d'organisation du vivant pris en compte et les principaux processus abordés.


L'équipe ECO développe des outils et méthodes en vue d'améliorer l'évaluation de l'état écologique des écosystèmes et du risque à l'égard du biota exposé à des mélanges de contaminants. Nous appliquons une démarche intégrative aux différents niveaux d'organisation biologique, depuis la molécule jusqu'à la population, en portant une attention particulière à des espèces clés ou sentinelles.


Mis à jour le 26 mai 2013 par Pierre GERNEZ